aller au contenu

Un livre à commander


Les conserveries à Concarneau, toute une histoire

C’est pour raviver la mémoire industrielle de Concarneau que trois passionnés d’histoire locale publient un livre-témoignage sous la houlette de l’Université du Temps Libre. Retour en texte et en image sur plus d’un siècle d’une histoire quelque peu oubliée, la grande histoire des conserveries bretonnes.

Les visiteurs qui se pressent nombreux à Concarneau à la belle saison ont pour principal objectif la visite de la Ville close. Presque rien dans l’urbanisme d’aujourd’hui ne vient leur rappeler que la ville a eu, jusqu’au second tiers du XXéme siècle, une activité industrielle importante.
C’est pour combler cette lacune que l’Université du Temps Libre du Pays de Concarneau a pris l’initiative de publier un ouvrage intitulé « Les conserveries, Concarneau, Lanriec, Beuzec-conq, 1850 – 1981 ».
Les auteurs, passionnés d’histoire locale, ont entrepris de rechercher dans les fonds d’archives publics et privés ou par des contacts avec d’anciens dirigeants ou employés des usines des éléments permettant de retracer cette activité.
La mise en conserve de produits de la mer ou, à un moindre degré, de l’agriculture a entraîné, en 130 années, un bouleversement de la vie locale : la population a triplé entre 1850 et 1900, de nouveaux quartiers ont vu le jour, des travailleurs d’origine rurale se sont installés à côté des familles de pêcheurs.

Un véritable bouleversement pour la ville close

A son apogée, vers 1930 l’agglomération comptait une trentaine d’usines employant environ 2200 personnes.
L’ouvrage propose une histoire de l’installation, parfois éphémère, des entreprises puis de leur expansion et leur rayonnement international : les ateliers Delmas et Talbot, Rabot, Provost et Barbe ou Le Marié deviendront les usines Amieux, Saupiquet ou Fleury-Michon.
Les aspects démographiques et sociaux sont largement évoqués, et en particulier les conditions de travail : niveaux de rémunérations, emploi des jeunes, apparition des conflits et émergence des syndicats jusqu’aux concentrations et à la disparition de l’activité. Les techniques de fabrication, qui ont fait l’objet de nombreuses publications sont volontairement moins développés.
Le livre composé de 128 pages et 55 illustrations, comporte un plan de l’agglomération, accompagné d’un dépliant qui permettent de suivre l’évolution des implantations des conserveries au fil des années. Il a été conçu en pensant, non seulement aux acteurs de cette épopée ou à leurs descendants mais aussi aux chercheurs intéressés par l’évolution de l’emploi en Bretagne.
Les auteurs : Josyane Billochon, Jacques Gueguen, Thierry Ribouchon

Contact : contact@utlconcarneau.com