aller au contenu

Karaté seniors : réveillez le tigre qui sommeille en vous !

Ils sont une cinquantaine à Tréguier et Plouha, un soixantaine à Lesneven. Chaque semaine, ils enfilent leur kimono pour découvrir les sensations fortes d’un art martial réputé violent mais qui, par une pratique douce, leur permet surtout de développer équilibre et coordination. Une initiative de Gilles Leblant, professeur de karaté à Tréguier (22) et diplômé d’état 6° dan, qui a su trouver dans son sport un moyen de répondre aux besoins des seniors.

Cette fois, c’est sûr, les papys (et les mamies…) font de la résistance ! Oubliées les parties de scrabble, la pétanque ou les soirées télé. Ces seniors-là ont choisi de se lancer à corps perdu dans une activité qu’on pensait réservée aux jeunes et même aux jeunes un peu survoltés. Mais qu’est-ce qui a pu les séduire à ce point ? D’abord le fait qu’il n’y ait, dans la pratique qui leur est proposée, ni chute au sol, ni gestes violentes Le plus important réside dans le contrôle des gestes et de la technique.
L’idée de proposer cette activité aux 50/75 ans aux seniors Costarmoricains est venue à Gilles après en avoir discuté avec un ami, professeur de karaté à Lesneven, dans le Finistère, qui le premier avait ouvert les portes de son dojo à cette pratique. Gilles Leblanc s’en est alors inspiré pour aller chercher dans ce sport tous les éléments susceptibles de faire du bien au corps, en évitant les risques d’accident. Le résultat a été immédiat : dès l’ouverture du cours l’an passé, ils étaient 50, dont la moitié de femmes, à se presser sur le tatamis !

La moitié des pratiquants sont des femmes

C’est que le karaté est porteur de véritables bienfaits pour la santé, dès lors qu’on adapte sa pratique. Pas de chutes donc mais un gros travail sur les répétitions de gestes précis qui permet tout à la fois de faire du renforcement musculaire tout en douceur, mais également de faire travailler la mémoire. Car pour effectuer comme il se doit un « kata », c’est à dire un enchaînement de postures et de déplacements, il faut s’en souvenir ! Chaque séance, geste après geste, toutes ces attitudes sont mémorisées et mises en pratiques.
En outre, le karaté senior permet d’améliorer sensiblement l’équilibre car il demande une parfaite coordination des bras et des jambes que nous ne pratiquons que très rarement dans une vie « normale ». Et même s’il n’y a rien de violent dans ces séances, il n’est pas impossible (au moins dans les premiers temps) que les pratiquants aient à gérer quelques courbatures. En effet, le travail des positions de base renforce le tonus des jambes et du torse et au final, même en douceur, ce sont tous les groupes musculaires qui se mettent en mouvement. Un véritable bienfait global qui inclue en prime l’évacuation du stress quotidien car il faut non seulement se contrôler, maîtriser ses mouvements, activer ses muscles et sa mémoire… mais aussi respirer correctement, ce qui comme chacun le sait constitue le point de départ de la relaxation.

Le karaté pour gagner en assurance

On l’aura compris, le karaté « méthode douce » est bénéfique à chacun. Pourtant, il n’est pas dit que ce soient seulement ces bienfaits-là que les pratiquants viennent chercher. Pour nombre d’entre eux, l’aspect « self-défense » joue un rôle non négligeable et même si ce n’est pas l’objectif recherché en priorité, savoir qu’on est en mesure de faire face à une agression contribue à galvaniser la confiance en soi. Et puis, au fil des séances, certains se sentent pousser des ailes et rejoignent les rangs des pratiquants sportifs. Cette année, ils sont 5 à avoir franchi le pas.
Reste le plus important : pratiquer un sport en groupe, c’est d’abord retrouver une ambiance amicale et une vraie convivialité. Pas de compétition, pas de surenchère, le sourire et la bonne humeur sont de rigueur.

Si cette découverte vous tente, vous trouverez tous les renseignements pratiques ci-dessous.

Karaté Club du Trégor
Gilles Leblant
0651470090 – 0296206833
karate-club.du.tregor@wanadoo.fr