aller au contenu

Comment gérer les carrières à l’étranger à l’heure de la retraite ?

Une semaine pour tout savoir

Travailler à l’étranger, c’est dans l’air du temps ! Mais ça l’était déjà il y a quelques années… Parmi les futurs retraités, ils sont nombreux à devoir recoller les morceaux de carrières effectuées dans plusieurs pays, obéissant à des règlementations diverses et parfois complexes. C’est pour eux que la Carsat propose une Semaine d’information.

Que faut-il retenir dans les grandes lignes ?

Pour les salariés ayant travaillé dans des pays appliquant les règlements européens, (28 pays de l’Union Européenne auxquels s’ajoutent l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse) on peut en général estimer qu’il n’y aura pas de difficulté majeure : tous les trimestres validés sont pris en compte pour le calcul final, qu’ils aient été effectués en France ou dans un autre pays. Un double calcul est alors réalisé pour la part de carrière effectuée « hors France », un comparatif est effectué et c’est la retraite la plus avantageuse qui est retenue !

Avec d’autres pays, des accords internationaux de Sécurité sociale ont pu être passés (au total près d’une quarantaine, dont le Québec, le Sénégal, l’Algérie ou Monaco pour ne citer que ceux-là). Là encore, les trimestres validés sont pris en compte par les Caisse de retraites françaises mais sont à chaque fois étudiés en fonction des accords passés avec chaque pays. Evidemment, si vous avez fait le tour du monde au fil de votre carrière, le calcul va prendre un peu plus de temps… Mais une fois encore, c’est le régime le plus avantageux qui sera retenu.

Restent évidemment tous les pays n’ayant signé aucun accord avec la France ! C’est donc directement vers eux que vous devrez vous retourner pour faire valoir vos droits

Pour en savoir beaucoup plus…

On parle retraite, mais bien entendu, la retraite se prépare en amont et à ce titre, le plus simple est encore de vous reporter au guide édité par le Ministère des Affaires étrangères : « 15 clés pour partir l’esprit tranquille ». Parmi les acteurs de cette semaine d’information, (mais vers lesquels vous pouvez aussi vous tourner en permanence) à noter la Caisse des Français de l’Etranger. (www.cfe.fr ), mais aussi le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (www.cleiss.fr). Sur le site de la CARSAT, vous pourrez aussi le 1° juin obtenir les conseils d’un expert et enfin participer le 2 juin à un tchat « Carrière internationale et retraite à l’étranger : droits et démarches »